Projets et besoins

En explorant l’expérimentation animale pour produire un dépliant pour l’association ACTA début 2019, j’ai réalisé la complexité du sujet et commencé à accumuler des centaines des pages de prises de notes. En 2020, après avoir traduit un livre de Rick Bogle, j’ai commencé à demander des documents détenus par les administrations publiques françaises, pour mieux cerner les aspects cachés du sujet, comme l’inspection des laboratoires et le fonctionnement des comités d’éthique. La plupart de ces documents m’ont été refusés, mais font l’objet de recours aux tribunaux administratifs actuellement. Depuis juillet 2020, je me suis entretenu longuement avec la plupart des associations spécialisées sur l’expérimentation animale (“pros” et “antis”) qui ont bien voulu me répondre.

Mes projets

  • La réalisation de séries de vidéos sur les manières de s’informer sur ce sujet, sur l’analyse des arguments récurrents du débat, sur la réflexion éthique et antispéciste sur l’expérimentation animale… (voir ma chaine Youtube)
  • L’écriture d’un livre aussi rigoureux et sourcé que possible, pour aborder l’histoire de l’expérimentation animale et des débats qui l’ont entourée, afin d’éclairer l’analyse du contexte actuel et du débat actuel.
  • L’écriture de billets sur des sujets spécifiques (les controverses autour de l’origine du Covid-19, l’utilisation des animaux par l’armée, les recherches zootechniques sur les animaux « de rente »…).
  • La réalisation de conférences, les briefings pour les militant·es, la participation à des débats sur ce sujet complexe, pour mettre en avant des éléments aussi fiables que possible et discuter la perspective antispéciste sur l’expérimentation animale.

Le but de ces projets est de permettre au public de mieux s’informer et aux associations et journalistes de trouver des informations sourcées et énoncées aussi sérieusement que possible. L’espoir derrière cela, c’est qu’en exposant le public à une information factuelle sans être complaisante, et à une réflexion sérieuse sur la moralité de l’expérimentation animale, ces pratiques disparaissent définitivement, permettant de redistribuer les dépenses pour ouvrir la voie à d’autres pratiques de recherche qui ne poseront pas de problèmes moraux.

Comment m'aider simplement ?

Vous pouvez me soutenir via uTip, à partir de 1€ par mois ou par un don ponctuel. Les recherches et la production de contenu représentent un gros travail, que je fais bénévolement depuis plusieurs années – si j’arrive à dégager ne serait-ce qu’un micro-salaire grâce à vous, cela me permettra de continuer d’investir autant de temps à ces activités.

Vous pouvez aussi partager les contenus de la chaine Youtube et des réseaux sociaux de la volière pour développer ma visibilité et permettre au message de passer le mieux possible. Ce message : quels que soient ses résultats, l’expérimentation animale est un problème moral qui ne peut pas se résoudre simplement en faisant appel aux 3R ou à une « nécessité » dont les conditions et les aléas ne sont jamais clairement définies. Au demeurant, l’opacité qui entoure ces pratiques ne permet pas un débat réellement éclairé sur ce problème moral.

Comment mettre à profit vos compétences pour m'aider ?

Si vous avez des compétences en recherche, vous pouvez m’aider à garder une veille documentaire sur un ou plusieurs sujets (l’utilisation des animaux dans l’industrie cosmétique, l’évolution de la loi à l’international, les questions parlementaires et autres amendements concernant l’expérimentation animale…) en compilant les informations au fur et à mesure qu’elles arrivent, voire en les résumant en quelques mots pour en faciliter l’exploration.

Si vous avez des compétences en droit administratif, votre aide m’intéresse dans le cadre de mes demandes de documents publics et de mes recours aux tribunaux administratifs.

Si vous avez des compétences en Javascript, vous aurez peut-être des idées pour produire des graphes croisés interactifs et responsifs afin de faciliter l’exploration des chiffres de l’expérimentation animale.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à me contacter pour me proposer votre aide si cela vous intéresse !