Des comités d’ “éthique” en expérimentation animale ?
– Partie 2 –

Nouveau format pour discuter des problématiques liées à l’ expérimentation animale 🐁🐇🐕🐖🐓🐟🐍🐙 et à l’antispécisme ✊

🎨 Image réalisée grâce à #wombo #wombodream et #krita .
💻 Texte et mise en forme améliorées grâce aux membres du réseau d’aide à la création du Projet Méduses.

➡ Pour faire souffrir, stresser et tuer un animal d’une autre espèce dans une expérience scientifique, il faut pouvoir en tirer un bénéfice et respecter certaines règles.

➡ Pour éviter que les animaux souffrent ou stressent inutilement, les comités d’éthique doivent vérifier que l’expérience respecte les « 3R » : Remplacer, Réduire et Raffiner.

Remplacer veut dire expérimenter sans animaux quand des méthodes existent… mais ça n’oblige personne à créer des méthodes sans animaux ni à prendre les problèmes à la racine (prévention, soutien social…).

Réduire veut dire utiliser aussi peu d’animaux que possible pour un projet… mais les laboratoires utilisent toujours autant d’animaux en France depuis quinze ans.

➡ Raffiner veut dire utiliser des antidouleurs et « enrichir » les cages… mais si c’est jugé nécessaire, les animaux peuvent être dans des cages individuelles vides et ne pas recevoir d’antidouleur.

➡ Tant que ces 3R semblent respectés, les comités d’éthique ne peuvent pas s’opposer à la réalisation d’un projet.

➡ Les animaux utilisés dans ces projets ne peuvent pas comprendre ni refuser ce qui les attend : ils sont vulnérables.

➡ S’ils étaient humains, leur vulnérabilité leur donnerait des #droits supplémentaires contre ce genre d’expériences.

➡ Cette différence de traitement entre humain·e·s et autres animaux, c’est ce qu’on appelle le spécisme : on juge que les souffrances des individus d’autres espèces ont moins de valeur que les nôtres.

➡ To hurt, stress and kill a nonhuman animal in a scientific experiment, one needs to get something from it and to respect some rules.

➡ To avoid unnecessary pain and stress, ethics committees must check whether the experiment respect the 3Rs: Replace, Reduce and Refine.

➡ Replacing means experimenting without animals when methods exist… but it doesn’t make anyone search for alternative methods or address the root of problems (prevention, social support…).

➡ Reducing means using as few animals as possible for a project… but laboratories have been using the same number of animals for the past 15 years.

➡ Refining means using painkillers and enrichment in cages… but if deemed necessary, animals can be put in solitary cages and not get any painkillers.

➡ As long as these 3Rs seem to be addressed, ethics committees cannot oppose a project.

➡ Animals used in these projects cannot understand or refuse anything done to them: they are vulnerable.

➡ Were they human, their vulnerability would give them more rights against this kind of experiments.

➡ This difference in treatment between humans and other animals is called speciesism: we think other species’ individuals’ suffering less important than our own.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *