Expérimentation animale : vivisection du débat
| Orléans (03/11/2021)

Photo de Sophie Deschamps

Alors que l’on parle de plus en plus de “bien-être animal”, l’expérimentation animale reste un sujet à part, rarement évoqué et peu questionné à l’exception de quelques passionnés dont Nicolas Marty, président de l’association bordelaise antispéciste ACTA et qui y consacre sa vie depuis deux ans et demi.

C’est ainsi que commence le compte-rendu rédigé par Sophie Deschamps pour Mag Centre de la conférence que j’ai donnée le 3 novembre à la Maison des Associations d’Orléans, sur invitation de l’association locale Info Végane.

La conférence s’intitule “Expérimentation animale : vivisection du débat”, et sera donnée à nouveau à Rouen le 22 novembre, puis au gré de vos sollicitations et de mes possibilités.

Résumé de la conférence

Cent-cinquante ans que le débat sur l’expérimentation animale fait rage en France, cent-cinquante ans qu’il ne mène nulle part. Il a fallu attendre la fin des années 1980 pour avoir une réglementation, et elle sert aujourd’hui d’alibi au milieu de la recherche alors que les administrations refusent au public l’accès à la plupart des documents qui pourraient mieux l’informer sur cette réglementation et son application sur le terrain. Du reste, la notion d’éthique est souvent tordue pour correspondre au discours qui est porté, et le débat scientifique n’a concrètement pas lieu, chaque camp étalant généralement ses arguments uniquement dans ses propres réseaux. Bref, il est largement temps de viviséquer le débat et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Dans cette conférence, Nicolas Marty tenter de nous aider à y voir plus clair, à mieux connaitre la réalité de l’expérimentation animale en France et à porter un regard critique sur les arguments déployés et sur leurs conséquences concrètes.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.